Et tout le monde s’en fout #41 – Les limites